précédent


précédent

précédent, ente [ presedɑ̃, ɑ̃t ] adj. et n. m.
XIIIe; lat. præcedens, entis
I Adj. Qui précède, s'est produit antérieurement, vient avant. Dans un précédent ouvrage. antérieur. Le jour précédent : la veille. « Ce testament annule le précédent » (Chardonne). II N. m. (1824)
1Un, des précédents. Fait antérieur qui permet de comprendre un fait analogue; décision, manière d'agir dont on peut s'autoriser ensuite dans un cas semblable. « Mais cela créait un précédent dont il s'autorisa pour s'introduire » (A. Gide).
2Loc. adj. (1869) SANS PRÉCÉDENT : unique en son genre, jamais vu. Prospérité sans précédent. « Une aventure absolument exceptionnelle, sans précédent » (Martin du Gard) . exemple (sans exemple).
⊗ CONTR. Subséquent, 1. suivant. ⊗ HOM. Précédant (précéder).

précédent nom masculin Fait, acte antérieur invoqué comme référence, comme modèle ou comme justification pour quelque chose d'identique ou d'analogue : Invoquer des précédents pour se justifier. Synonyme de prédécesseur. Créer un précédent, faire une action qui sort de l'ordinaire et qui servira de justification possible à d'autres actions analogues. ● précédent (difficultés) nom masculin Orthographe Sans précédent, toujours au singulier. ● précédent (expressions) nom masculin Précédent cultural, culture et/ou travaux réalisés sur une parcelle avant une culture donnée. Sans précédent, unique en son genre, qui n'est jamais arrivé. ● précédent (homonymes) nom masculin précédant verbeprécédent (synonymes) nom masculin
Synonymes :
- prédécesseur
précédent, précédente adjectif (latin praecedens, -entis, de praecedere, précéder) Qui précède immédiatement dans l'espace ou le temps : Le jour précédent.précédent, précédente (difficultés) adjectif (latin praecedens, -entis, de praecedere, précéder) Orthographe Ne pas confondre le participe présent précédant (avec un a) et l'adjectif précédent (avec un e). 1. Précédant, part. présent, est invariable et peut recevoir un complément d'objet direct : les semaines précédant les vacances avaient été très chargées. 2. Précédent, e, adj., s'accorde et ne peut pas recevoir de complément : nous sommes partis en vacances le 1er aoÛt, les semaines précédentes avaient été très chargées. ● précédent, précédente (homonymes) adjectif (latin praecedens, -entis, de praecedere, précéder) précédant participe présentprécédent, précédente (synonymes) adjectif (latin praecedens, -entis, de praecedere, précéder) Qui précède immédiatement dans l'espace ou le temps
Synonymes :
- antérieur
Contraires :

précédent, ente
adj. et n.
d1./d Qui précède. Le chapitre précédent.
Subst. Le (la) précédent(e).
d2./d n. m. Fait, événement, qui peut servir d'exemple ou être invoqué comme autorité dans des circonstances analogues.
|| Sans précédent: qui n'a pas son pareil dans le passé; extraordinaire.

I.
⇒PRÉCÉDENT1, -ENTE, adj.
[La qualification s'opère par rapport à un axe orienté]
A. —[L'axe est celui de l'espace]
1. Qui se place, qui est situé immédiatement avant quelque chose d'autre. Anton. suivant. La face supérieure de leur corps est échancrée, et reçoit l'inférieure de la vertèbre précédente (CUVIER, Anat. comp., t.1, 1805, p.152). J'écrivais la page précédente dans le train qui me ramenait à Paris (GIDE, Journal, 1931, p.1053). Veiller, avant l'application définitive, à ce qu'il recouvre la marge du lé précédent sur une largeur rigoureusement égale du haut en bas (BONNEL-TASSAN 1966, p.158).
2. En partic. Qui figure dans le discours immédiatement avant. Anton. suivant. D'après les citations précédentes de Jansénius, (...) tout ce qui était de leur méthode [des thomistes] lui semblait à répudier (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t.2, 1842, p.132). D'autres médecins combattent les hypothèses précédentes en les taxant de subtilités imaginaires (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p.191):
♦ La forme d'un corps se transforme nécessairement quand les affinités moléculaires ne sont plus les mêmes. Par conséquent, si la proposition précédente est exacte, il doit y avoir deux types sociaux qui correspondent à ces deux sortes de solidarités.
DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p.149.
[P. ell. du subst.] Les 125 fr ajoutés aux 100 précédents te mettent entre les mains en compte pour la maison de Bruxelles 225 fr (HUGO, Corresp., 1868, p.122). Il y a enfin une troisième sorte de pseudo-réalisme, aussi profond et vigoureux, aussi meurtrier que le précédent (MARITAIN, Human. intégr., 1936, p.241).
B. —[L'axe est celui du temps]
1. Qui s'est produit, qui a eu lieu, qui a exercé ses fonctions ou qui est venu à l'existence dans un temps immédiatement antérieur. Anton. suivant. Le candidat précédent; le précédent gouvernement. Dans les guerres précédentes en Italie, l'Autriche était obligée de faire les communications de son armée par mer (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t.1, 1823, p.686). La mort peut suivre la reprise du mal ou ne pas avoir lieu, comme nous en avons signalé un exemple sur le chien dans notre précédente communication (PASTEUR ds Travaux, 1884, p.387).
[P. ell. du subst.] Dans ce livre, plus encore que dans le précédent, l'on pourrait prendre les prédictions pour une histoire (STAËL, Consid. Révol. fr., t.1, 1817, p.355). Relu le message de Wilson. Beaucoup plus précis que les précédents (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p.924).
En partic. [Dans des indications scéniques] Personnage qui était déjà en scène dans la scène immédiatement avant. Les précédents, Chaffiou, Noisette, puis Rabagas (SARDOU, Rabagas, 1872, II, 4, p.54).
2. Qui s'est écoulé immédiatement avant. Le règne précédent. Le peuple s'estima si malheureux que l'époque précédente lui parut avoir été une sorte d'âge d'or (FUSTEL DE COUL., Cité antique, 1864, p.339). Il ne voulait plus perdre comme les années précédentes un temps fou en allées et venues entre la Sorbonne, l'École Normale et l'avenue Mozart (NIZAN, Conspir., 1938, p.162). La journée fut moins heureuse que la précédente (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p.17).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Ac. 1694, 1718: precedent; dep. 1740: précé-. Étymol. et Hist.1. XIIIes. «antérieur, qui précède» (Algorisme, éd. E. G. R. Waters, Isis, t.11, 1928, p.78, vers 493); mil. XVes. «premier, qui préexiste à autre chose» (Internelle Consolacion, éd. A. Pereire, p.257); 1546 «qui va devant» (EST., p.992); 2. 1392 empl. subst. «celui qui précède» (E. DESCHAMPS, L'Art de Dictier, OEuvres, éd. G. Raynaud, t.7, p.278). Empr. au lat. praecedens, -tis, part. prés. adj. de praecedere (v. précéder).
II.
⇒PRÉCÉDENT2, subst. masc.
A. —Fait, événement qui s'est produit à une époque antérieure en tant qu'il peut être évoqué comme identique (partiellement ou en totalité) à un événement, à un fait postérieur. Chercher, constituer, créer un précédent; précédent regrettable. Elle avait très bien pu succomber à l'asphyxie, à l'étreinte de la corde trop serrée, trop dure à sa frêle poitrine. N'y avait-il pas le précédent de la jeune Anglaise, tombée au fond d'une crevasse, et ramenée au jour la poitrine écrasée par la traction brutale, par le poids de la pendaison? (PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p.229):
1. Un navire de guerre (...) hisse sa flamme (...) dans le seul cas de réponse au salut d'un bateau chargé de boeufs. Devant une ville et sa population, c'est donc le type même de l'insulte. Nous avons d'ailleurs un précédent. Les Grecs ont hissé l'année dernière leur pavillon (...) en entrant dans le port d'Ophéa.
GIRAUDOUX, Guerre Troie, 1935, II, 5, p.117.
P. méton. Mais il faudrait prouver que le type sanscrit (...) a eu pour précédent un type analogue au type chinois (RENOUVIER, Essais crit. gén., 3e essai, 1864, p.197). Jamais il n'aurait supposé ça, elle si ouverte, si brillante... brillante? Oh, mais, de toute façon, il y avait un précédent: Mme Récamier (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p.157).
Loc. adj. Sans précédent. Qui ne s'est encore jamais produit; qui ne s'est jamais rencontré. Synon. inouï, sans exemple, unique. C'est un fait sans précédent; aventure sans précédent. Une audace sans précédent (Ac. 1935). Donc Hanotaux fut élu après trois tours de scrutin, dont le premier donna ce résultat sans précédents: 15 voix contre 17 bulletins blancs (CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p.263). Le «décalage poétique» (...) qu'instaura Proust en pleine fiction romancée, semble être sans précédent dans notre littérature (BLANCHE, Modèles, 1928, p.188):
2. ... il était sans précédent, dans son milieu, qu'une jeune fille découchât trois nuits consécutives parce qu'elle était communiste.
VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p.105.
B.En partic.
1. Fait, événement, cas d'espèce antérieur qu'on invoque comme cas faisant autorité. Citer un précédent; précédent juridique. Les précédents sont en faveur de cette opinion (Ac. 1835-1935). La diversité de ceux-ci [les étalons] chez les divers peuples ne peut avoir sa raison que dans des précédents historiques dont la trace ne s'efface jamais complètement (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p.458). À aucun prix, les ministres ne voulaient voir ce précédent se reproduire, demain, dans la métropole (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p.146):
3. ... saint Théodote était aubergiste, saint Alexandre, charbonnier. Mais, employé de bureau! Il n'y a pas de précédents.
DUHAMEL, Journ. Salav., 1927, p.106.
2. En partic. Action plus ou moins préjudiciable accomplie par quelqu'un à une époque antérieure. Synon. antécédent. Vu les Rosetti, Mme Pappot, Mazier, commissaire au roulage, rue Mercoeur. Travaillé à la préfecture, puis à la mairie. Trouvé les précédents de Meuris (MICHELET, Journal, 1852, p.198).
Il y a/il n'y a pas un/de précédent. Nous nous connaissons à peine; c'est-à-dire qu'il n'y a pas de précédent entre nous (GIDE, Journal, 1927, p.833).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1771 (DELOLME, Constitution de l'Angleterre, 263, note a: comme on dit en anglois, divers precedents); 1824 (RAYMOND: Précédent. s. m. Opinion prématurée qui établit un effet plus ou moins funeste à la cause d'un plaideur). Empr. à l'angl. precedent, empl. subst. de l'adj. empr. au fr. précédent1, att. dep. 1427 comme terme désignant un fait, un cas, un exemple antérieur (notamment en matière de gouvernement) servant de guide, de modèle d'action dans un cas similaire (NED, MED).
STAT.Précédent1 et 2. Fréq. abs. littér.:3539. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 6388, b) 3723; XXes.: a) 3894, b) 5262.

précédent, ente [pʀesedɑ̃, ɑ̃t] adj. et n. m.
ÉTYM. XIIIe; lat. præcedens, entis.
———
I Adj. Qui précède immédiatement (dans le temps ou dans l'espace). Antécédent. || Dans un précédent ouvrage. Antérieur (→ Incise, cit. 2).Spécialt. Qui précède immédiatement ce dont on parle (du point de vue du temps, ou de l'ordre, du rang). || Le siècle précédent (→ Frotter, cit. 23). || Le jour précédent. Veille (→ Le jour d'avant). || L'année précédente (par rapport à celle où l'on est). Dernier. || L'époque (→ Avant-coureur, cit. 8), la génération précédente (→ Écrire, cit. 64; maître, cit. 88).L'article (→ 1. Germain, cit. 1), le mot précédent (→ H, cit. 4). || La leçon (→ Matière, cit. 16), la phrase précédente (→ Parce que, cit. 12).
1 Quant il songeait à ses précédentes opinions, qui n'étaient que d'hier et qui pourtant lui semblaient déjà si anciennes, il s'indignait et il souriait.
Hugo, les Misérables, III, III, VI.
2 Je lègue dix mille francs à ma cuisinière Adrienne Estivie. Ce testament annule le précédent.
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 271.
———
II N. m.
A (1824; cité comme mot angl., 1771; angl. precedent, n. m., 1433, du franç.).
1 (Un, des précédents). Fait antérieur qui permet de comprendre un fait analogue; décision qui peut ou pourra servir d'exemple dans un cas semblable. Jurisprudence (→ Cas, cit. 13; inquisition, cit. 2). || Un précédent juridique.
3 Au moment où je mets cet ouvrage au jour, le mot précédent est devenu substantif dans la langue ministérielle et parlementaire, pour exprimer, je crois, une chose faite qui a acquis force de jurisprudence (…) il faut espérer que ce détestable argot n'entrera pas dans le dictionnaire.
Charles Nodier, Examen critique des dict. de la langue franç. (1828).
2 (1830). Fait antérieur qui peut ou pourra servir de règle de conduite dans un cas semblable. || Créer un précédent. || S'autoriser d'un précédent pour… Usage. || Invoquer un précédent. || Un dangereux précédent.
4 (…) mais cela créait un précédent dont il s'autorisa pour s'introduire, tant il savait qu'une première concession nous oblige.
Gide, Attendu que…, p. 31.
3 (1869). Sans précédent : inouï, jamais vu. || Toute maladie se présente comme un cas (cit. 14) premier sans précédent identique. || Cette création sans précédent. Exemple (→ Idéologie, cit. 10). || Fortune (→ Démesure, cit.), prospérité sans précédent (→ Étrangler, cit. 19).
5 (…) leur amour n'était pas seulement quelque chose de rare et de précieux, mais constituait une aventure absolument exceptionnelle, sans précédent.
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 221.
B (Mil. XXe). Math. || Précédent (ou prédécesseur) d'un élément X d'un ensemble ordonné E : le plus grand élément de l'ensemble des éléments de E qui lui sont inférieurs.
CONTR. Subséquent, suivant.
DÉR. Précédemment.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • precedent — pre·ce·dent 1 /pri sēd ənt, pre səd / adj [Middle French, from Latin praecedent praecedens, present participle of praecedere to go ahead of, come before]: prior in time, order, arrangement, or significance see also condition precedent at… …   Law dictionary

  • precedent — PRECEDÉNT, Ă, precedenţi, te, adj., s.n. 1. adj. Care precedă pe cineva sau ceva în timp sau în spaţiu; premergător, anterior. 2. s.n. Fapt sau caz anterior analog, care poate servi ca exemplu, ca regulă de conduită sau ca justificare pentru… …   Dicționar Român

  • precedent — pre‧ce‧dent [ˈpresdnt] noun [countable] LAW an official action or decision which can be used later to support another legal decision: • The injunction on imports could set a precedent for other patent infringement cases. • Solicitors are aiming …   Financial and business terms

  • precedent — Precedent, [preced]ente. adj. v. Qui precede. Il se dit ordinairement par rapport au temps. Le jour precedent. je vous ay escrit par l ordinaire precedent. dans les regnes precedents, dans l assemblée precedente. cette clause estoit portée dans… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • précédent — précédent, ente (pré sé dan, dan t ) adj. 1°   Qui précède, qui est immédiatement avant, soit par rapport à l ordre, soit par rapport au rang. Le jour, le règne précédent. Vous trouverez cela dans le chapitre précédent, à la page précédente.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Precedent — Pre*ced ent, a. [L. praecedens, entis, p. pr. of praecedere: cf. F. pr[ e]c[ e]dent. See {Precede}.] Going before; anterior; preceding; antecedent; as, precedent services. Shak. A precedent injury. Bacon. [1913 Webster] {Condition precedent}… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Precedent — Prec e*dent, n. 1. Something done or said that may serve as an example to authorize a subsequent act of the same kind; an authoritative example. [1913 Webster] Examples for cases can but direct as precedents only. Hooker. [1913 Webster] 2. A… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • precedent — [prē sēd′ nt, prisēd′ nt; ] for n. [ pres′ə dənt] adj. [ME < MFr précédent < L praecedens, prp. of praecedere, to PRECEDE] that precedes; preceding n. precedent 1. an act, statement, legal decision, case, etc. that may serve as an example,… …   English World dictionary

  • precedent — (n.) early 15c., case which may be taken as a rule in similar cases, from M.Fr. precedent, from L. praecedentum (nom. praecedens), prp. of praecedere go before (see PRECEDE (Cf. precede)). Meaning thing or person that goes before another is… …   Etymology dictionary

  • precedent — précédent DEFINICIJA v. presedan …   Hrvatski jezični portal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.